Numéro du PCS - 180

Prescriptions imposées par le Taipei chinois en ce qui concerne le traitement thermique de la viande et de la farine d'os de volaille

Maintenue par: Taipei chinois
Soulevé par: États-Unis d'Amérique
Appuyé par:
Soulevée pour la première fois le: octobre 2003 G/SPS/R/31 paras. 17-18
Soulevée ensuite le:
Nombre de fois soulevé par la suite: 0
Documents pertinents: Question soulevée oralement
Produits visés: 2301 Farines, poudres et agglomérés sous forme de pellets, de viandes, d'abats, de poissons ou de crustacés, de mollusques ou d'autres invertébrés aquatiques, impropres à l'alimentation humaines; cretons.; 2309 Préparations des types utilisés pour l'alimentation des animaux.
Mot-clé (sujet) principal: Santé des animaux
Mots clés: Santé des animaux; Normes internationales/harmonisation
Statut: Réglé
Solution: Prescription de traitement thermique supprimée.
Date communiquée comme résolue: 01/01/2005

Extraits des résumés de réunions du Comité SPS

En octobre 2003, le représentant des États-Unis a indiqué que les prescriptions en matière de traitement thermique du Taipei chinois pour les aliments pour animaux familiers déshydratés produits dans les zones touchées par la maladie de Newcastle sous sa forme exotique allaient au-delà des directives pertinentes de l'OIE et ne se fondaient pas sur des preuves scientifiques. Le Taipei chinois exigeait que les ingrédients à base de volaille contenant de la farine d'os ou la viande de volaille des zones touchées soient traitées à 133 degrés Celsius pendant 20 minutes à une pression de 3 bars (taille de particules maximale 50 mm), alors que les directives de l'OIE en matière de traitements thermique prévoyaient que l'intérieur de l'os soit chauffé à 60 degrés Celsius pendant 30 minutes. Les prescriptions en matière de traitement thermique du Taipei chinois s'appliquaient aussi à la volaille provenant de zones exemptes de maladies.

Le représentant du Taipei chinois a dit que la réglementation applicable aux aliments pour animaux domestiques était à l'examen et que des amendements avaient été proposés.

En janvier 2005, le Taipei chinois a fait savoir que les Règles de quarantaine pour l'importation d'aliments pour chiens et chats ont été modifiées le 1er avril 2004. Les États-Unis ont confirmé que la question était réglée. Les prescriptions relatives au traitement thermique de la viande et de la farine d'os de volaille avaient été supprimées.