Numéro du PCS - 202

Lutte contre la présence du septoria dans les produits horticoles

Maintenue par: Corée, République de
Soulevé par: États-Unis d'Amérique
Appuyé par:
Soulevée pour la première fois le: octobre 2004 G/SPS/R/35, paras. 40-41
Soulevée ensuite le: mars 2005 (G/SPS/R/36/Rev.1, para 84)
Nombre de fois soulevé par la suite: 1
Documents pertinents: Question soulevée oralement
Produits visés: 0805 Agrumes, frais ou secs.
Mot-clé (sujet) principal: Préservation des végétaux
Mots clés: Préservation des végétaux
Statut: Réglé
Solution: Les États-Unis et la Corée ont indiqué que ce problème avait été réglé à la suite de réunions bilatérales.
Date communiquée comme résolue: 01/03/2005

Extraits des résumés de réunions du Comité SPS

Les États-Unis ont dit que depuis le mois d'avril 2004, la Corée avait décrété une interdiction sur les importations d'agrumes en provenance de la Californie en raison de préoccupations liées au champignon septoria citri. Les États-Unis collaboraient étroitement avec les autorités phytosanitaires coréennes pour répondre à ces préoccupations, bien que la présence du champignon n'ait été décelée dans aucun envoi d'agrumes provenant de leur territoire. Les États-Unis avaient proposé plusieurs mesures pour répondre aux préoccupations phytosanitaires de la Corée, et des discussions techniques devaient avoir lieu le 4 novembre 2004. Les États-Unis espéraient que les discussions sur le protocole seraient menées à bien et que les échanges seraient promptement rétablis car la saison des récoltes débuterait bientôt.
La Corée a dit que le septoria citri était classé parmi les principaux organismes de quarantaine dans son pays. Le protocole proposé par les États-Unis ne répondait pas à toutes les préoccupations de la Corée. Une interdiction avait donc été imposée sur les fruits provenant de deux régions particulières des États-Unis où la présence du champignon avait été décelée à plusieurs reprises.
En mars 2005, les États-Unis et la Corée ont indiqué que ce problème avait été réglé à la suite de réunions bilatérales.