Numéro du PCS - 223

Prescriptions d'importation pour les mangues indiennes

Maintenue par: Japon
Soulevé par: Inde
Appuyé par:
Soulevée pour la première fois le: juin 2005 G/SPS/R/37/Rev.1, paras. 37-38
Soulevée ensuite le:
Nombre de fois soulevé par la suite: 0
Documents pertinents: Question soulevée oralement
Produits visés: 0804 Dattes, figues, ananas, avocats, goyaves, mangues et mangoustans, frais ou secs.
Mot-clé (sujet) principal: Préservation des végétaux
Mots clés: Préservation des végétaux
Statut: Non notifiée
Solution:
Date communiquée comme résolue:

Extraits des résumés de réunions du Comité SPS

En juin 2005, l'Inde a indiqué que, même si elle avait bien des années auparavant fourni les données sur les parasites et maladies et sur leur surveillance de même que l'information sur les normes de traitement demandée par les autorités japonaises, l'analyse des risques posés par les parasites et maladies n'était pas encore achevée. La lenteur extrême des progrès accomplis à ce jour nuisait sérieusement à l'accès des mangues indiennes au marché japonais. Une autre série de consultations techniques bilatérales devait avoir lieu au milieu de juillet 2005.

Le Japon a expliqué qu'il prenait les mesures voulues pour prévenir une éventuelle invasion de la mouche du melon et de deux autres parasites qui avaient été signalés en Inde mais n'étaient pas présents au Japon. Le Japon devait vérifier le statut des mangues indiennes vis à vis de la maladie causée par ce parasite ou l'application d'un traitement de désinfection efficace conformément aux normes internationales pertinentes. Des discussions techniques se poursuivaient en ce moment sur la mise en place d'une méthode de désinfection, mais les données techniques fournies n'étaient pas suffisantes pour permettre la certification de l'efficacité de la méthode.